Femme et chien

« Celui qui connaît vraiment les animaux est à même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l’homme »

Konrad Lorenz

Éducatrice spécialisée, j’ai travaillé auprès de différents publics.. J’ai commencé par observer les effets bénéfiques qu’exerçaient les animaux auprès de personnes adultes hébergées dans des institutions et auprès d’adolescents bénéficiant de la protection judiciaire.

 

Professionnelle de la médiation animale, formée par François Beiger Institut Français de Zoothérapie.

Je possède un Chien, sélectionné chez un éleveur que j’ai socialisé progressivement pendant deux ans aux techniques de la médiation animale.

Médiation animale

C’est une médiation qui se pratique en individuel ou en petit groupe (3 participants au maximum dans le cadre d’un groupe). À l’aide d’un animal familier sélectionné et éduqué, sous la responsabilité d’un professionnel. Il intervient auprès de toutes les personnes avec des difficultés psychologiques ou physiologiques.

Il veille  à être attentif aux attitudes de la personne envers l’animal et en même temps à guider les interactions qui vont découler de cette rencontre.

Ex : Si la rencontre se passe bien et si la personne manifeste des émotions positives, il l’aidera à verbaliser et à vivre ses émotions par des gestes appropriés.

Au final, une séance de zoothérapie met en scène trois entités différentes : l’animal avec ses caractéristiques, le patient, son histoire et sa problématique (angoisses, défaillances, espérances, envies) et en troisième lieu le thérapeute lui-même avec ses connaissances, son vécu et une certaine compréhension des situations.

"Développer de vrais rapports d'échanges avec l'animal, dans une atmosphère de confiance et de bien-être, se tenir compagnie mutuellement, aide à notre propre épanouissement. »

François Beiger

Formateur

Définition de la médiation animale ou Zoothérapie

Fond médiation.jpg

On observe alors une triangulation.

Les animaux sentent ce qui se passe chez les patients. Par l’effet de cette sensation, ils ne vont pas se positionner de la même manière.

Patient

Animal

Zoothérapeute

Intérêts de cette pratique  avec des enfants ou des adolescents en difficultés :

Il est parfois plus facile pour eux d’établir un contact avec un animal car ils ne se sentent pas menacés par la relation verbale.

L’animal par sa présence permet à l’adolescent de projeter ses émotions et de libérer ses angoisses.

Il est possible d’envisager différentes pistes de travail avec la présence d’un chien .

Les effets thérapeutiques recherchés : ils dépendront des difficultés de la personne et du dépistage de ses problématiques.

Il est possible, à titre d’exemple de développer des effets basiques :

 

  • Développer les sens primaires : le tactile, l’olfactif, le visuel, l’auditif

  • Permettre l’expression des émotions et du langage

  • Mobiliser la personne sur le plan physique

  • Reprendre plus généralement le goût de vivre à travers le lien à l’animal

  • Surmonter les peurs et les croyances dans le lien à l’animal, apprendre les gestes utiles pour communiquer avec lui

  • Augmenter le sentiment de responsabilité  de l’individu

  • Travail sur la confiance en soi

 

L’animal facilite le transfert des projections avec l’enfant ou l’adulte. C’est un support très adapté pour travailler sur des thèmes essentiels comme la vie, la mort et la maladie.

Il semblerait que la notion du vivant de l’animal permette de faire une différence importante sur l’efficacité des soins.